IMMOBILIER A DRAGUIGNAN : L'AGENCE DRACENOISE FAIT LA UNE

Le web magazine dracenie.net vient de publier un article sur L'AGENCE DRACENOISE. Le rédacteur Alain Sanchez retrace l'histoire de l'Agence depuis sa création à nos jours.

Retrouvez l'intégralité de l'article en ligne en cliquant ici

Extraits choisis:

"Depuis sa fondation en 1945 par Monsieur Félix Franceschi, l’Agence Dracénoise, située boulevard Clémenceau à Draguignan, a toujours été bien plus qu’une simple agence immobilière. C’est une pièce maîtresse de l’histoire locale, incarnant le dynamisme et l’engagement familial dans la vie de la ville. (...)

Au début des années 70, Monsieur Jean-Pierre Aloisi rejoint son beau-père au sein de l’agence immobilière et développe la partie gestion et syndic. En 1981, il rachète ce portefeuille syndic et gestion et installe son agence rue Labat puis Clemenceau (la partie transaction-vente ayant été cédée elle, à Monsieur Raymond Paquet). Mr. Aloisi, créera plus tard un second établissement rue Jean Jaurès. (...)

Après ses études, Aurélie entre dans l’entreprise en 1998 tout comme Antony en 1999. De 2000 à 2007 le portefeuille de clients va tripler. L’agence va gérer près de 110 copropriétés, ce qui représente environ 4000 lots. Malgré une évolution plus contraignante des domaines juridiques et techniques, le professionnalisme du triumvirat familial, formé du père et de ses deux enfants, fait merveille. Le lien de confiance avec la clientèle est fort. La satisfaction et la réputation de sérieux bien établies.

Puis, arrive 2010 et les inondations… Un drame humain et des conséquences matérielles que l’on sait. Le surcroît de travail a été considérable et il aura fallu selon Antony Aloisi, « 2 à 3 ans de combats dans l’intérêt de ses clients pour absorber les dossiers ». (...).

En 2014, Monsieur Jean-Pierre Aloisi (le père) se retire et ses enfants prennent seuls, la barre de l’entreprise. Ils constatent à leur tour que les temps changent, que les relations avec une nouvelle clientèle peuvent être parfois pesantes. Le nouveau monde est plus procédurier, le phénomène internet produit tout un tas « d’érudits », inconscients parfois de leur incompétence… La notion de gestion  » en bon père de famille » ne fait plus recette.

En 2019, la partie syndic est alors cédée à un groupe national. Aurélie et son frère Antony veulent continuer à exercer un métier qui a du sens et en toute transparence, comme ils l’ont toujours connu. Ils recentrent leur activité et se concentrent sur la transaction vente et location.

Fin 2019, un nouveau phénomène qui vient de Chine va frapper l’économie mondiale et le secteur de l’immobilier en particulier. Le COVID apporte son lot de confinements et d’agences fermées.

La crise COVID passée, pas le temps de souffler, c’est la guerre en Ukraine qui prend le relais des mauvaises nouvelles. Les taux d’intérêts d’emprunts augmentent considérablement et les conditions d’octroi durcissent. Le marché se gèle, la conjoncture est anxiogène.

Malgré ce, l’Agence Dracénoise garde le cap, elle exerce son métier avec le niveau d’exigence qui fait sa signature, depuis 1945. « Si aujourd’hui quelques petits signes de reprises sont là, les espoirs s’orientent eux, vers un mieux à l’horizon du printemps 2025 ». (...)"

IMMOBILIER: NOTRE DE CONJONCTURE DE LA FNAIM - MAI 2024

IMMOBILIER: NOTRE DE CONJONCTURE DE LA FNAIM - MAI 2024

Publié le 29/05/2024

La note de conjoncture de la FNAIM du mois de Mai sur le marché de l'immobilier vient de paraitre. Le plus dur est peut-être passé sur le marché immobilier, mais ...

PARLEZ VOUS LE SUD? : QUE VEUT DIRE CHAPACAN...

PARLEZ VOUS LE SUD? : QUE VEUT DIRE CHAPACAN...

Publié le 15/05/2024

Dans notre région, l'accent est ensoleillé et les mots aussi. Grâce Yves Pujol et France3 alpes cotes d'Azur, L'agence dracenoise...